Pinterest

Les shampooings solides de Lamazuna. Top ou flop ?

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui sur le blog, nous allons parler bio, zéro déchets et véganisme. Et oui, rien que ça et cela grâce à la très jolie marque française Lamazuna. Même si c’est la première fois que je suis amenée à la tester sur le blog, je ne doute pas que, comme moi, vous en avez déjà beaucoup entendu parler. Lamazuna est connue pour ses cosmétiques solides qu’ils s’agissent des shampooings comme les deux produits que je vais vous présenter dans cet article, de déodorants ou encore, de dentifrices. Je ne vais pas me la jouer écolo, et tout, et tout, vous connaissez ma façon de consommer et même si je cherche à faire des efforts en matière de produits cruelty-free, je suis très loin du zéro déchet. Malgré tout, je trouvais le concept hyper intéressant et j’avais vraiment entendu de très bons échos sur ces shampooings.

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

Du coup, lors de mon dernier voyage à Paris, je suis allée à La Vie Claire pour acheter ces shampooings. J’ai d’abord trouvé celui pour cheveux normaux au pin sylvestre qui pouvait très bien me correspondre. Quelques jours après, pour tenter de venir à bout des pigments bleus encore présents dans mes cheveux, j’ai utilisé le shampooing Colorista Fader de L’Oréal et mes cheveux ont rendu l’âme. Du coup j’ai décidé d’ajouter à mes achats la version pour cheveux secs à l’orange et à l’huile d’argan qui, d’un coup, devenait bien plus appropriée. Comme vous pouvez le voir, ces shampooings se présentent sous forme solide dans un petit emballage en carton

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

A l’intérieur de chacun d’eux, on découvre un shampooing en forme de cannelé. il existe de nombreuses autres variétés mais ils sont tous de fabrication française, cruelty-free, vegan, composés de 100% d’ingrédients d’origine naturelle et sans sulfate. Le shampooing pèse 55 g ce qui correspond à deux grandes bouteilles de shampooing liquide. A l’usage, effectivement, les shampooings Lamazuna sont increvables. Je ne suis pas sûre d’arriver au bout de l’un d’entre eux. Il coute une petite dizaine d’€uros ce qui sincèrement d’un point de vue de la durabilité du produit, n’est vraiment pas cher payé.

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

Et vous allez me dire. Et comment ça marche ? Et bien, le plus simplement du monde. Il suffit de se mouiller les cheveux puis de frotter son petit cannelé sur son cuir chevelu jusqu’à obtenir de la mousse. Ensuite, on procède tout à fait normalement en malaxant ses cheveux puis en rinçant. L’odeur est vraiment agréable. L’un comme l’autre contiennent des huiles essentielles alors faites attention, ils ne conviennent pas aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de trois ans.

 

Shampooing solide pour cheveux normaux de Lamazuna

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

Sodium cocoyl isethioniate, kaolinite, stearic acid, cocos nucifera (coconut) oil*, coconut fatty acid, aqua, montmorillonite, decyl glucoside, lauryl glucoside, sodium isethionate, glycerin*, pinus sylvestris leaf oil*, limonene (composant d'huile essentielle) * labellisés bio

 

Je ne suis pas une spécialiste des compositions mais pour un tel produit, cela me semblait intéressant de retranscrire les informations données par la marque :
Le decyl glucoside et le lauryl glucoside sont des tensioactifs doux issus de la coco tout comme le sodium cocoyl isethionate et le sodium isethionate qui permettent de nettoyer et de faire mousser en offrant une mousse onctueuse. L’huile de coco est l’huile de prédilection pour nourrir les cheveux, tout comme la glycérine issue de karanja bio. L’huile essentielle de pin sylvestre est utilisée ici pour ses vertus purifiantes et anti-stress. L’acide stéarique, issu de l’huile d’olive,  solidifie le shampoing. Enfin, la montmorillonite est une argile verte, absorbante et calmante et la kaolinite, une argile blanche, purifiante et assainissante.

 

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

Shampooing solide pour cheveux secs de Lamazuna

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

sodium cocoyl isethionate, stearic acid, kaolinite, argania spinosa (argan) kernel oil*, cocos nucifera (coconut) oil*, illite, decyl glucoside, lauryl glucoside, citrus aurantium dulcis (orange) peel oil*, limonene**, linalool*** labellisé bio ** naturellement présent dans l'huile essentielle

 

En plus des ingrédients cités précédemment, on retrouve dans ce shampooing pour cheveux secs, de l’huile d’argan, émolliente, qui assouplit les cheveux et de l’huile essentielle d’orange douce pour un parfum gourmand. Les deux argiles présentes ici sont le kaolin et l’illite réputée pour détoxifier et assainir.

 

blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

 

Plein de superbes promesses sur le papier mais malheureusement, mon cœur n’a pas chaviré. J’aurais tellement aimé vous dire que ces shampooings sont géniaux, qu’ils ont changé ma routine capillaire et que je n’ai jamais eu d’aussi beaux cheveux mais alors ce serait totalement faux. Par contre, il ne faut surtout pas se voiler la face, je pense que le ressenti pourrait être tout autre pour une femme ayant une routine capillaire honorable. Pour ma part, en plus de ma tignasse ultra épaisse, je suis très loin d’avoir une routine bio. Je serai plutôt dans l’excès inverse à coup de décolorants, de pigments multicolores tout ça sous la plénitude générée par mon amour du silicone. Et j’ai tellement abusé de tout ça que je n’arrive plus à m’en passer. Entre les cheveux siliconés lissés au Steampod et mes cheveux au naturel après un shampooing bio… Pas photo.

 

blog beauté bioblog beauté veganblog beauté cruelty-free

 

 

Mais ce n’est pas pour ça que ce produit n’a pas été un coup de cœur car je sais que sur le papier ce produit ne m’est pas vraiment destiné puisque je n’attends pas nécessairement un produit naturel. Et on ne peut pas reprocher une chose que l’on sait d’avance. Par contre, côté sensation et plaisir, ça bloque. J’aime les shampooings qui moussent, avec lesquels on a vraiment l’impression de se laver les cheveux et là, il faut que je frotte pendant de longues minutes pour espérer voir apparaître quelques bulles. Comme je le disais, mes cheveux sont atrocement épais et pour faire les choses correctement, il faudrait que je passe la matinée sous la douche à me shampooiner. C’est pas très écolo tout ça. Ça m’a beaucoup étonnée car, au contraire, je n’avais lu que des avis disant qu’ils moussaient vachement bien.Du coup, je ne me permettrais pas de dire qu’il s’agit de mauvais produits car je ne le pense vraiment pas, je crois juste qu’ils ne me correspondent pas.

 

blog beauté partage Pinterest
blog beauté Lamazuna shampooing solide vegane bio avis

12 Commentaires

  1. 12 avril 2019 / 10:41

    Salut !
    Je n’ai jamais testé de shampoings solides, je suis tellement habituée aux shampoings liquides normaux que j’hésite à sauter le pas… c’est vraiment dommage que ces shampoings ne te conviennent pas !
    Personnellement, j’essaie petit à petit à utiliser seulement des produits bio et naturels pour mes cheveux (car je les maltraite assez avec mes colorations à répétition et l’utilisation d’appareils chauffants) et je vois la différence ! Au début, mes cheveux n’étaient pas tops puisque abandonner du jour au lendemain des shampoings remplis de silicone n’est pas anodin pour les cheveux, ils sont un peu “chamboulés” et il faut être patiente avant de voir un réel changement en passant au naturel (car il y a une période de transition) mais cela vaut le coup
    Des bisous

    • 12 avril 2019 / 16:49

      Coucou. Oui c’est effectivement ce qu’on m’a dit et en toute sincérité, je pense que le fait que j’alterne du bio avec des teintures multicolores bourrées elle-même de silicone en une aberration en soi puisque mes cheveux ne risquent pas de s’habituer à une routine naturelle, si elle ne l’ai qu’à moitié. Pour tes teintures, tu utilisent du bio aussi ? En ce moment, je suis toujours sur ces petits cannelés et définitivement, je galère. Hier, après une journée bateau et plage, j’ai passé trois heures à faire mousser le shampooing pour réussir à enlever sel, sable… Je pense que j’arrêterai les frais bientôt et je reviendrai à une routine normale ^^. Très bonne fin de journée.

      • 12 avril 2019 / 17:03

        Pour être honnête avec toi, non je ne suis pas passé à la coloration bio. Je n’en ai pas trouvé au magasin de coiffure où j’achète habituellement ma couleur mais je n’en fais pas énormément 2 par an et bizarrement mes cheveux ne sont pas si abîmés que ca puisqu’une fois par semaine je leur fais un bain d’huile de coco et avocat.
        Oh lala en effet, c’est une grosse galère ces shampoings solides ! Oui cela ne sert à rien de continuer je pense !

        • 12 avril 2019 / 17:07

          D’accord. Effectivement, tu n’en fais pas souvent alors je ne pense pas que cela ait un impact négatif sur tes cheveux. Ah oui, l’huile de coco, c’est la vie ! Oui, on est d’accord, surtout avec la masse que j’ai sur la tête. Bientôt, je pense que je vais atterrir chez le coiffeur. On coupe tout, carré aux épaules, décoloration et recoloration rose ^^ 😉

  2. 24 mars 2019 / 14:39

    Coucou ma belle, j’ai été déçue comme toi du temps mis à mousser (team cheveux épais aussi), mais j’ai trouvé une astuce 🙂 : pose le cannelé dans ton bac de douche dès le début de ta douche, comme cela, pendant que tu laves ton corps, l’eau coule dessus et commence à le ramollir.
    Quand tu passeras au lavage de cheveux, ça ira déjà plus vite à mousser :D.
    Après, c’est vrai que c’est pas de la folie niveau mousse, mais pour avoir testé d’autres shampooings solides, et des shampooings à base de poudres ayurvédiques ou argiles (les lamazuna en contiennent aussi), je confirme qu’ils moussent quand même un peu plus que la moyenne.

    Bref, je n’étais pas convaincue sur les premiers shampooings, mais là ça fait 2mois que je ne prends plus qu’eux et aucune pellicule, aucun gratouillis du cuir chevelu, et j’ai même réussi à espacer mes shampooings grâce à celui pour cheveux gras. (mais j’avais déjà une routine naturelle sans silicone avant donc ça joue peut être aussi)

    Bises

    • 25 mars 2019 / 13:44

      Coucou. Merci beaucoup pour ton astuce. J’ai essayé hier et effectivement, le cannelé étant ramolli, la mousse arrive plus vite mais en vraiment petite quantité. Après, c’est le seul shampooing solide que j’ai testé alors je te crois volontiers quand tu dis qu’il mousse plus que la moyenne car en toute objectivité, il mousse, mais pas comme ceux à quoi j’ai l’habitude. Ça fait un moment que je les utilise, j’en ai eu d’autres en stock et là, je crois que c’est celui pour cheveux secs que je prends. Après clairement, je ne suis pas la bonne candidate. Mes cheveux raffolent des silicones (ma peau aussi d’ailleurs ^^) et quand tu passes du bleu au rose au violet entre deux gelées éclaircissantes, tout le bio du monde n’arrivera pas à contre-balancer une telle routine. Par contre, je pense qu’ils doivent être excellents pour des cheveux naturels. Merci beaucoup de ton passage ici et belle journée.

  3. 24 mars 2019 / 06:05

    Coucou !
    C’est dommage que ces shampoings ne t’aient pas convenu ! Je ne les ai jamas testé mais ils sont dans ma wish list. J’ai les cheveux fins donc ils pourraient, peut-être, mieux me convenir.
    Bisous !

    • 25 mars 2019 / 13:39

      Coucou. Oui c’est dommage mais avec les cheveux de licorne, je ne m’attendais pas non plus à trouver un miracle ^^. Sur cheveux fins et naturels, je pense que tu ne rencontreras pas les mêmes déconvenues que moi. Des bisous.

  4. 22 mars 2019 / 08:57

    Bonjour.
    Je me permets de te dire que la méthode de lavage des cheveux au savon est très différente que celle avec des produits conventionnels.
    Seul le cuir chevelu est massé, le savon lave les longueurs en passant dessus au rinçage.
    Il faut aussi plusieurs shampoings avant d’être satisfaite. Peut-Être est-ce pour arriver à éliminer les silicones… C’est mon hypothèse, pas du tout scientifique 🙂
    Je comprends qu’avec ta crinière épaisse et longue, c’est la galère, mais cela vaut vraiment le coup.
    Bisous.

    • 22 mars 2019 / 13:44

      Coucou poulette. j’avais bien étudié avant le fonctionnement de ces shampooings et c’est bien sur mon cuir chevelu que j’ai fait mousser le cannelé (on se croyait dans un très mauvais porno ^^). Enfin mousser, c’est un grand mot. Je m’en suis servie longtemps et pour te dire, j’en ai rouvert un nouveau mais je pense aussi que ça marche si tu rspectes tes cheveux en dehors. Hier, j’ai recouvert mes cheveux bleus de violet et comme je trouvais mes racines trop cendré avec, je me suis tartinée de gel décolorant derrière pour cuivré mon blond. Je ne pense pas que mille shampooings bio arrivent à contre balancer ça. lol Au moins, je vous divertis. Gros bisous ma belle et passe un bon week-end.

  5. 21 mars 2019 / 19:48

    Je ne connais pas les shampooings de chez Lamazuna, mais j’ai commencé avec Lush et j’avais essayé les Savons de Joya aussi.
    Je me souviens qu’au début avec Lush, mes cheveux faisaient sérieusement la tronche au début. Et j’ai en fait réalisé qu’il leur fallait leur temps d’adaptation. Passer au bio c’est pas rien pour les cheveux.
    Et ça m’a fait pareil avec les savons de Joya, une fois habitué ça roule 🙂

    • 22 mars 2019 / 13:39

      Coucou. Effectivement, j’en avais discuté avec la gérante d’Azae Pur, un super eshop bio, qui m’avait expliqué tout ça mais au vue de mes attentes et de ma nature de cheveux, elle doutait que je trouve quelque chose qui me convienne. Hier, je me suis versée sur la tête du décolorant et de la teinture lilas alors je pense aussi que ce genre de traitement radical ne plait pas bien entre deux shampooings bio ^^^. Par contre, j’irai regarder les savons de Joya, je ne connais pas du tout cette marque. Très bon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *