Les astuces pour recycler ses cosmétiques et éviter de gaspiller

Je vous retrouve aujourd’hui pour un article différent de ce que vous avez l’habitude de voir sur mon blog mais qui me trotte dans la tête depuis longtemps. L’image de la folle adepte de l’hyper consommation colle à la peau des blogueuses et particulièrement des blogueuses beauté depuis toujours. A tort ou à raison. Il faut malgré tout bien reconnaître que, en ce qui concerne, en tout cas, le domaine de la cosmétique, que de nouveaux produits sortent régulièrement, des produits qui suscitent la curiosité et donc l’envie, et qui viennent s’ajouter à tout ceux envoyés par les marques. Je vais m’appuyer sur mon cas précis car bien loin de moi l’idée de juger qui que ce soit puisque je suis loin d’être irréprochable en la matière. J’essaye de consommer intelligemment et j’y arrive assez bien pour les soins mais je souffre de collectionnite aiguë concernant le maquillage, en particulier les fards à paupières et les rouges à lèvres. En ce moment, je suis dans ma période palettes de fards et il suffit qu’une petite merveille arrive sur le marché pour qu’il me la faille absolument. A ma décharge, comme je l’avais déjà dit, je me maquille tous les jours, même en mode cocooning à la maison, alors ce sont réellement des produits qui me servent. En plus, la discrétion n’est pas mon fort absolu et je peux commander une palette de paillettes (la Bomb Dot Com de Jolie Beauty, par exemple) sans culpabiliser puisque je vais m’en servir au quotidien. Pour les fards, je n’ai encore jamais rencontré de soucis par rapport à leur longévité malgré mes allergies oculaires. Je fais par contre très attention de ne pas conserver les produits liquides type mascara, liner ou crayon trop longtemps. Pour les rouges à lèvres, j’avoue que c’est un peu plus problématique car avec le temps (combiné à la chaleur ici) beaucoup sèchent et ce gaspillage me dérange beaucoup. Du coup,  au fil des années, j’ai trouvé des petites astuces que je vais partager avec vous aujourd’hui.

 

blog beauté astuces recyclage cosmétiques maquillage gaspillage

 

Projet 10 PAN

 

Pour commencer, vous pouvez vous lancer de objectifs consistant à terminer dix produits définis à l’avance et en vous interdisant d’en racheter des équivalents avant. Ce concept  fleuri sur les blogs depuis plusieurs années sous le nom de Projet 10 PAN ou EPP (Empty Pan Project). Pour ma part, c’est plus ou moins ce que j’applique mais sans m’y conformer quoi qu’il arrive pour une raison très simple, la distance. Je me doute que vous qui me lisez, vous vous trouvez pour la plus grande partie d’entre vous, en France Métropolitaine. Si vous finissez un produit, un petit tour au Monoprix ou Sephora le lendemain ou une commande livrée en 48h et ça repart. Pour ma part, je dois voir à long terme car peu de produits que j’utilise se trouvent sur l’île et une commande peut prendre deux mois à arriver. Du coup, lorsque je commande, au vue des frais de port assez imposants pour les Dom-Tom, je commande grand pour avoir de la réserve. Cependant depuis quelques mois, je fais très attention à mes choix, en prêtant garde aux partenariats que je vais recevoir et à la durée d’utilisation d’un produit. Typiquement, quatre pots de crème hydratante où un pot couvre mes besoins pour six mois… C’est du gâchis car les crèmes se perdront avant même que je les ai ouvertes. Et si on parlait un peu dates de péremption..

 

Les dates de péremption des cosmétiques

 

La première chose que je voulais rappeler est que chaque produit de beauté possède une date de péremption qui figure en général au dos de ce dernier. Bien sûr, celle-ci est réduite à partir du moment où vous ouvrez le produit. Pour éviter la prolifération des bactéries et une péremption accélérée, n’oubliez pas de conserver vos cosmétiques dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière, de ne pas plonger vos doigts directement dans les produits mais d’utiliser une spatule pour les prélever, ce qui ne vous empêche pas de vous laver les mains avant de les utiliser, et de penser à bien refermer vos produits après utilisation. Quoi qu’il arrive, si votre produit à changer de couleur, d’odeur ou de texture, jetez-le car il sera moins agréable, sans doute inefficace mais surtout, il risque de devenir dangereux.

 

En moyenne, les produits bio se conservent un peu moins longtemps que ceux issus de la cosmétique traditionnelle dont la durée de vie est de :

  • Mascara et eyeliner : 3 à 6 mois
  • Rouge à lèvres : 6 à 24 mois en fonction des formules
  • Blush, fard à paupières, bronzer et highlighter: 12 à 18 mois
  • Nettoyant et démaquillant : 12 mois
  • Crème hydratante : 12 mois
  • Crème solaire : 12 mois
  • Produits capillaires et gels douche : 12 mois
  • Huile : 18 mois.

 

blog beauté astuces recyclage cosmétiques maquillage gaspillage

 

A ce jour, je suis plutôt fière de moi, je gère beaucoup mieux les produits qui trônent dans ma salle-de bain et hormis ma passion dévorante pour les fards à paupières, j’ai appris à mieux consommer. Je n’estime pas être dans l’hyperconsommation mais je sais aussi me faire plaisir. Si vous regardez mon placard aujourd’hui, en matière de soin, je n’ai encore que des eaux micellaires en plusieurs exemplaires mais sinon, je n’ai qu’une crème pour les yeux, qu’un shampooing, qu’un démaquillant… Et côté maquillage, je n’ai plus qu’un mascara, un anti-cernes et peu de fonds de teint. Je suis très fière de moi. Lorsque je me retrouve avec plusieurs produits de la même gamme, je fais en sorte de n’en ouvrir qu’un seul à la fois et je m’oblige à le terminer avant d’ouvrir le suivant. Une autre petite astuce très psychologique et qui fonctionne bien pour moi est de transvaser les fonds de produits dans un flacon ou un pot format voyage. Tous les deux mois j’écris mes revues des produits terminés où je photographie les grands formats et le fait de les jeter derrière me motive d’autant plus à finir mes miniatures. J’avoue que je fais un peu pareil avec le make-up. Il me restait trois poudres translucides compactes quasi finies. J’ai raclé les trois boîtiers, j’ai tout réduit en poudre fine et je l’ai placé dans un nouveau petit pot. J’ai pu jeter trois boîtiers qui ont été remplacé par un seul petit pot et personnellement, ça m’a motivée à finir ces poudres avant d’en entamer une autre.

 

Astuces anti-gaspi : les soins

 

La crème hydratante

 

La première astuce que je vais vous donner concerne les crèmes hydratantes. Au début de mon blog, j’ai eu tendance à accepter beaucoup de partenariats et à accepter de recevoir beaucoup de crèmes hydratantes pour le visage. Avec le recul, c’était trop. En premier lieu, j’aime tester longtemps un produit avant de me faire un avis et d’écrire à son sujet. Et j’ai beau être une blogueuse beauté, je n’ai qu’un seul visage et la peau en général n’apprécie pas forcément de changer de routine tous les quatre matins. Sans parler de toutes celles que j’avais encore en back-up.

 

blog beauté astuces recyclage cosmétiques maquillage gaspillage

 

Du coup, quand vous avez une crème visage qui ne vous plaît pas ou qui ne convient pas à votre peau vous pouvez la recycler en crème pour le corps. En règle générale, si la crème est trop riche pour votre peau mixte, par exemple, elle sera quand même parfaite pour nourrir votre corps et surtout, vous la finirez bien plus vite. Alors oui, ça fait parfois mal au cœur de se tartiner les fesses avec une crème visage hors de prix mais entre ça et jeter… On est d’accord. C’est le même principe pour les gommages. Parfois, les gommages visage disposent de gros grains qui ne conviennent pas à tout le monde mais la peau du corps étant moins sensible que celle de votre visage, vous devriez pouvoir la gommer sans crainte. Autre chose, que j’ai éprouvé avec une crème que j’avais offerte à mon mari et qu’il n’utilisait pas car elle puait. Fièrement, j’ai voulu moi-même l’utiliser et effectivement, elle avait une odeur très forte de plantes pharmaceutiques. Un cauchemar. Du coup, je l’ai détournée en masque pour les pieds. Sur le corps, l’odeur était encore trop forte alors, en utilisant une bonne couche de crème et en enfilant des chaussettes, j’ai hydraté mes petons en faisant de la lutte au gaspillage. Enfin, s’il n’y a plus aucun espoir de récupérer votre crème, vous pouvez l’utiliser comme soin sur tous vos cuirs. Pour avoir testé sur mes chaussures et sur les fauteuils de ma voiture, cette astuce marche du feu de dieu.

 

L’huile corporelle

 

Pour hydrater mon corps, j’ai un très fort penchant pour les formules lait ou gel qui ne laissent aucun fil gras. Les huiles restent d’excellents produits mais il faut vraiment qu’elles aient une texture d’huile sèche pour me plaire car sinon, j’avoue qu’hydrater mon corps devient une corvée que j’exécute pour faire quand même du bien à ma peau et pour ne pas gâcher… Mais parfois, certaines formules sont définitivement trop riches pour moi et me rend insupportable la sensation du pyjama collé sur ma peau. Pour toutes les huiles en général, je vous conseille de les recycler en huile capillaire, soit en touches sur les pointes pour hydrater, soit en bain pour réparer et c’est en général de cette seconde option dont je me sers. Les huiles de coco ou de ricin sont très indiquées pour ce type d’enveloppement mais n’importe quelle huile fera l’affaire. Si c’est bon pour le corps, c’est bon pour les cheveux (sauf si bien sur vous avez les cheveux gras). La veille de mon shampooing, j’enduis toute ma chevelure d’une épaisse couche d’huile, j’enroule mes cheveux en chignon et je vaque à mes occupations. Pour la nuit, je place juste une serviette sur mon oreiller mais en général, mes cheveux ont déjà absorbé l’essentiel. Vos cheveux seront resplendissants et votre huile détestée va filer à vitesse grand v.

 

Le shampooing

 

En règle générale, j’arrive souvent à terminer mes shampooings même quand ils ne me conviennent pas. J’ai les cheveux à tendance sèche et je ne vais pas instinctivement m’acheter un produit anti-pelliculaire pour cheveux gras. Néanmoins, cela m’est déjà arrivé d’arrêter d’utiliser un shampooing car sa texture avait viré et ne me plaisait plus. Ni une, ni deux, mes pinceaux ont trouvé l’allié idéal pour ôter tous les vilains pigments prisonniers de leurs fibres. Bien moins cher que le BeautyCleanser de BeautyBlender, je ne lave plus mes pinceaux qu’avec des produits lavants cosmétiques.

 

L’après-shampooing ou le masque

 

Ici il s’agit plutôt d’une astuce que j’emploie régulièrement non pas pour éviter de gâcher un masque mais parce que c’est très pratique. Je ne suis pas trop difficile en matière de masque capillaire mais s’il ne vous plaît pas, il peut devenir une excellente crème à raser. J’ai fait du laser il y a plusieurs années pour le maillot et les aisselles mais pas sur les jambes et parfois, j’ai besoin d’un petit coup de rasoir pour peaufiner mon épilation mécanique. Dans ces cas là, c’est d’un soin pour les cheveux que j’utilise toujours.

 

Astuces anti-gaspi : le maquillage

 

Le fond de teint

 

Ahhh le fond de teint, un vaste sujet. Il est déjà compliqué de choisir ses teintes de fond de teint en swatchant les produits alors, par correspondance, c’est mission impossible. A Paris, je prenais systématiquement la teinte la plus claire, porcelaine avec une dominante rose. Ici, avec le bronzage, cela complique les choses, mais comme je me protège et que je fais très attention, je tourne entre trois teintes. En référence, les Accord Parfait de L’Oréal vont du R1 au R3 pour ma peau. J’essaye de garder en permanence un flacon clair, le R1, ivoire rosé, qui me permet d’éclaircir tous les fonds de teint et de les rosir un peu si je me retrouve avec une marque trop jaune. J’aime les fonds de teint couvrant et c’est donc l’astuce que je préfère. Mais il m’est aussi arrivé d’être à court de fond de teint clair et pour éclaircir un fond de teint, il suffit alors de le mélanger avec un peu de crème hydratante qui va ainsi l’éclaircir mais aussi le rendre plus transparent. Enfin, s’il n’y a plus aucun espoir d’éclaircir un fond de teint vraiment trop foncé, on peut le détourner pour en faire un produit de contouring qui aura un effet très naturel. C’est ce que fais actuellement avec une BB Crème compacte de Gemey qui s’y prête à merveille.

 

L’anti-cernes trop clair

 

C’est cette astuce-ci qui m’a donné envie d’écrire cette revue car je l’ai utilisée sans y croire, je l’ai inventée, soyons clair, et au final, ça a tellement bien marché, que j’ai racheté ce produit très clair. Tout commence avec la valisette Peripera qui contenait un Ink Concealer. Il s’agit d’une marque coréenne qui propose donc des teintes supra claires et cet anti-cernes était presque blanc sur moi. Par contre, sa texture, son opacité étaient juste parfaites… Un jour, j’ai tenté. J’ai donc commencé mon teint en appliquant l’anti-cernes puis j’ai poursuivi avec le fond de teint en repassant sur l’anti-cernes fraichement posé mais tout en douceur. Et bien résultat de fou. Vous avez vu pas mal de maquillage réalisé de la sorte et si personne ne m’a jamais fait de réflexion, c’est que personne n’a jamais rien remarqué. Alors, mes cernes ne sont pas très foncés et cette astuce ne marchera sans doute pas sur des cernes très noires qui ne pourront pas être annulées par un concealer presque blanc. En tout cas, j’ai racheté cet anti-cernes (la teinte au-dessus, pour maximiser les chances).

 

blog beauté astuces recyclage cosmétiques maquillage gaspillage

 

Le mascara

 

Pour le mascara, je suis assez intransigeante. Déjà car les dates de péremption sont courtes et que je ne plaisante pas avec les produits pour les yeux. En règle générale, si un mascara ne me plaît pas (et je suis très chiante en matière de brosse), je le donne à une amie très vite pour que quelqu’un d’autre en profite. Par contre, quand j’aime, c’est l’amour fou comme avec le Mascara Faux-Cils Papillon Sculpt de L’Oréal que je vénère. Une amie a même du m’en ramener un de France car je touchais le fond d’un tube. Quand un mascara devient trop sec il y a plusieurs possibilités. La première consiste à le mettre dans de l’eau bouillante ce qui va avoir tendance à faire refondre le produit et lui donner une texture plus souple. Pour ma part, j’y mets une ou deux gouttes d’huile de ricin. Cela dilue la matière et en plus, c’est un huile qui favorise la pousse des cheveux et des poils. Ma seconde astuce concerne le fait de conserver une brosse de son mascara chouchou. La formule d’un mascara y fait beaucoup mais la forme de la brosse est quand même essentielle. Celle que j’utilise est super étrange et est tellement adaptée à mon utilisation que j’ai du mal à m’en passer. Du coup, si je n’ai plus ce mascara adoré, j’utilise un autre mascara en employant cette brosse de secours. Et c’est une excellent moyen de finir des mascaras comme le Better Than Sex de Too Faced même si on déteste sa brosse.

 

Réparer ses fards brisés

 

J’ai déjà réalisé un article sur ce sujet. Avec les délais de livraison très importants que je subis sur mon île et la douceur légendaire des postiers ici, mes palettes de fards arrivent en général en miettes. C’est un peu le miracle quand une arrive en entier et je me souviendrais toujours quand j’avais déballé la Naked Smoky et la Chrysalis et que des fards étaient cassés. J’avais alors utilisé une astuce consistant à récupérer les pigments et à réduire la fin de son fard en poudre, de mélanger le tout avec de l’alcool à 90° et à represser le tout dans son pan. J’en ai remis en état un certain nombre et, même si en général, ils deviennent moches, cela a toujours parfaitement marché pour moi et les fards redeviennent parfaitement utilisables.

 

L’huile de coco

 

Petit conseil, ayez toujours une bouteille d’huile de coco sous la main. Déjà, parce que ça sert à tout, à la peau, aux cheveux, aux dents… Mais en plus, ça peut sauver des produits. Pour ma part, je m’en sers pour détendre des fards crémeux devenus secs ou des rouges à lèvre liquides épais. Je vous avais raconté, je crois, mon expérience avec les fards Illusion d’Ombre de Chanel qui m’avaient coûté 30 €uros chacun et qui ressemblaient à présent à des mini cookies. Et bien, avec une petite goutte d’huile de coco pour chauffer la matière, les fards redeviennent réutilisables. C’est un peu comme si je mettais de la Duraline dans du pigment, en plus naturel.

 

blog beauté astuces recyclage cosmétiques maquillage gaspillage

 

Les vernis à ongles

 

Dernière astuce et pas des moindres, si comme moi, vous adoré les vernis à ongles. Ils durent très longtemps, mais bien souvent, ils sèchent avant même d’atteindre leur date de péremption. Pendant toute mon adolescence, je les allongeais avec du dissolvant pour les réappliquer. Ça marchait un temps, puis le produit devenait de plus en plus transparent. Le vrai diluant pour les vernis à ongles est le top coat. Vous en versez dans votre bouteille et vous agitez jusqu’à ce que la bille se détache et permette à nouveau de mélanger le vernis. Et voilà, c’est reparti pour un tour.

 

Voila, cette revue sur les petites astuces pour recycler ses produits de beauté et éviter de gaspiller est terminée. J’espère qu’elle vous aura plu et que je vous aurais donné au moins une petite idée. Personnellement, je serai ravie de connaître les vôtres alors, si vous désirez échanger, je vous laisse me mettre un petit mot en commentaires.

 

blog beauté partage Pinterest
blog beauté astuces recyclage cosmétiques maquillage gaspillage

Suivre:

12 Commentaires

  1. Ô Boudoir Parfumé
    6 mai 2018 / 12:17

    Super astuces je ne les connaissais pas toutes ! Je m’en resservirai 🙂

    • 6 mai 2018 / 12:44

      Coucou. Je suis très contente si cet article a pu te servir, c’est pour ça que je voulais l’écrire et s’il peut être utile, j’en suis vraiment contente. Gros bisous.

  2. 5 mai 2018 / 11:45

    Eh ben, super article, bravo ! 😀
    Pour ma part je suis contente car je connaissais déjà presque toutes les astuces que tu présentes et d’ailleurs j’en applique quelques-unes aussi. Mais un rappel est toujours bon à prendre, notamment pour les vernis à ongles 😛 Merci beaucoup ! 🙂

    • 6 mai 2018 / 10:56

      Coucou. merci beaucoup. C’est très gentil. Ça faisait un moment que je pensais à cette revue et je me doute que beaucoup d’astuces sont connues mais si je peux en transmettre au moins une petite et que ça aide, c’est tout ce qui compte. ^^ Ah oui, les vernis tout dilués au dissolvant 😉 Bisous et bonne fin de dimanche.

  3. 4 mai 2018 / 10:49

    Coucou ma belle !
    C’est un super article que tu nous partages là, tes astuces pour recycler ses cosmétiques et éviter de gaspiller sont tops !
    Je ne supporte pas le gaspillage, je donne souvent beaucoup de produits à mon entourage 🙂

    Bisous ♥

    • 4 mai 2018 / 10:56

      Coucou ma belle. Oui, je donne aussi pas mal de choses, surtout du maquillage car je sais que si ça ne me convient pas lors de la première ou seconde utilisation, il vaut mieux donner plutôt que ça pourrisse dans mes tiroirs. ^^ Ravie que cet article t’ait plu. Merci mille fois. Gros bisous.

  4. 4 mai 2018 / 10:18

    Coucou, ma Julie !

    Moi aussi, j’essaye toujours de trouver un moyen de recycler, à moins de pouvoir faire plaisir à quelqu’un de mon entourage. Sinon, ça fait trop mal au coeur.
    C’est vrai, alléger ses étagères, ça fait du bien.
    J’aime bien ton nouveau style de photos : ça change, et c’est toujours aussi beau.
    Gros bisous, ma beauté.

    • 4 mai 2018 / 11:06

      Coucou ma belle. Oui, la première chose à faire est de donner. Comme toi, dès que quelque chose ne me convient pas, je l’offre plutôt que de le laisser se périmer dans mes tiroirs. Pour l’allègement, oui, c’est ma grande passion du moment, mon placard est quasiment vide et c’est joliiiiii ! ^^ Merci beaucoup pour les photos mais celles-ci ne sont pas de moi. Ce sont des photos libres de droit que je trouvais très jolies. Je me suis dit que je ne ferais pas mieux alors je les ai utilisées. Les miennes ont toujours un petit copyright. Gros bisous beauté.

  5. 4 mai 2018 / 06:51

    Super article ! Bon ici, contrairement à toi et à beaucoup, j’ai 2 visages 😉 Et oui on est 2 filles à tester tout ça , enfin uniquement moi pour le blog mais il y a un deuxième visage qui récupère beaucoup de skincare et ça ça aide bien !! Ensuite je fais comme toi pour les crèmes visages. Comme j’ai la peau sèche , si une crème n’est pas assez nourrissante on la passe sur le corps et voilà ! Puis il y a ma maman qui adore que je lui prépare des petites box garnies de produits de temps en temps et ça liquide pas mal ! Côté achat je dois dire qu’avec tout ce que je reçois je n’achète quasi plus rien… ça manque un peu quand même, mais je vais pas me plaindre ! Bisous July

    • 4 mai 2018 / 11:20

      Coucou ma belle. Ah oui, deux visages, ça aide. Chouchou met aussi des crèmes mais il ne jure que par ses produits et en général, ce que je lui propose ne trouve pas grâce à ses yeux. ^^ Comme toi, j’offre pas de choses. Il vaut mieux faire plaisir plutôt que ça reste dans les tiroirs avant de finir à la poubelle. C’est vrai que tu es gâtée en matière box… et même si j’achète peu de choses, j’avoue que ça fait aussi plaisir de revenir à ses produits chouchou. Gros bisous beauté !

  6. 4 mai 2018 / 01:03

    Bonjour Julie.
    Je ne recycle rien, car je mets un point d’honneur à tout finir (sauf le maquillage).
    J’ai un stock important dans lequel je n’hésite pas à faire des cadeaux, notamment quand il s’agit de produits luxueux reçus dans des box ou par des partenaires. Les copines adorent…
    Pour la maquillage, je me suis beaucoup calmée. j’ n’achète plus qu’une palette par trimestre…
    🙂
    Et je finis tous mes fonds de teint/eye-liner/mascaras:poudres. mais pour les fards, je ne risque pas en une seul vie d’arriver à terminer quoique ce soit 🙂
    Bisous.

    • 4 mai 2018 / 10:43

      Coucou poulette. Oui tu as bien raison, la première chose à faire, c’est offrir ce qu’on n’utilisera pas et mes copines sont bien contentes aussi… ^^ Et puis j’aurai aussi pu citer les associations auxquelles on peut faire des dons de cosmétiques non utilisés. Heureusement pour moi, je ne reçois pas de box alors ça limité la casse. J’essaye aussi d’utiliser un maximum mes produits mais parfois, la date de péremption me rattrape et avec la chaleur ici, je déconne pas avec ça. Pour le make-up, tu le sais, je me suis aussi calmée mais j’ai du mal avec les palettes. Je suis assez fière, je n’en attends qu’une (la Blood Sugar) et la dernière était la ColourPop Petit Poney. On va dire que ça en fait une par trimestre aussi ^^. On va dire. Gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *