Pinterest

Nouveau blog pour une nouvelle vie : pourquoi je blogue ?

Il y a un mois environ, une idée soudaine a envahi mon esprit au point d’en devenir obsédante. Je voulais un nouveau blog, un nouveau design, de nouveaux objectifs. Il faut savoir que les idées géniales me prennent souvent par surprise (comme une envie de pisser) et que lorsque j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas ailleurs. Je suis névrosée, obsessionnelle et surtout perfectionniste et je fais rarement les choses à moitié. Autant dire que lorsque mon neurone numéro 1 s’est dit qu’un nouveau thème serait chouette pour le blog, le neurone numéro 2 a déclaré que tant qu’à faire, autant changer de plateforme et passer de Blogger à WordPress. C’était génial ! Sur le papier… Et quelques jours après, je regrettais amèrement. Heureusement que je n’ai pas écrit cet article à ce moment-là car j’ai fini par maîtriser la bête après des dizaines d’heures de boulot et je suis finalement très contente maintenant d’avoir sauté le pas !

 

Pourquoi je vous dis tout ça ? Parce que, et j’en suis la première surprise, je vous côtoie depuis presque un an et que vous êtes devenus mes confidents en quelque sorte, et que ça me semblait naturel de vous en parler. Et puis aussi pour que tous ceux tentés par l’aventure sache dans quoi ils s’embarquent car ça ne s’improvise finalement pas. J’étais partie pour vous faire un article simple, clair, précis sur comment migrer de Blogger à WordPress et finalement, je me suis retrouvée avec un article de plusieurs kilomètres plus personnel que je ne le pensais. Alors, je ne sais pas si c’est le nouvel an ou mes neurones qui s’excitent mais voilà, j’ai parlé de moi, ce que je n’aime pas faire. On est très loin d’une confession. Je lis parfois des revues hyper personnelles qui me touchent mais ce n’est pas moi d’exposer ma vie de la sorte. Je me suis juste posée la question de pourquoi j’en suis venue à bloguer et pourquoi je veux continuer en 2016.

 

blog beauté pourquoi je blogue migration wordpress blogger ovh

 

J’ai commencé à bloguer en mars dernier. J’ai ouvert le blog sur une impulsion car je trouvais que c’était un bon moyen de mêler mes passions pour la photographie, le graphisme, la programmation tout en me rattachant un peu à mon pays, désormais à plus de 7000 kms de moi. Car finalement, mon blog parle de beauté mais il aurait pu parler de plein d’autres choses. Le make-up, la cosmétologie m’intéressent mais pas autant que l’activité de bloguer. Depuis mon enfance, je me suis sentie artiste, au grand désespoir de ma famille. J’ai envisagé plein de carrière mais ce qui me tenait aux tripes étaient la création artistique. Un besoin, une manière de s’exprimer autrement que par des mots. J’ai tenté le concours des Beaux-Arts. J’ai été acceptée et je me suis lancée dans cette vie de bohème. J’ai toujours adoré apprendre alors j’ai passé un CAP Photo en candidat libre pour asseoir mes connaissances dans le médium qui me parlait le plus, la photographie. Seulement voilà, la création est sans doute l’une des plus belles choses qui existe mais elle ne nourrit pas son homme. Et je suis devenue assistante de galerie. Et l’acte créateur s’est un peu étiolé. J’ai exercé cette activité pendant plusieurs années et, après des moments personnels très compliqués, la vie m’a poussée vers un ailleurs, loin de mon passé, loin de mes repères.

 

On me dit souvent que ma vie est paradisiaque, que j’ai presque une vie rêvée mais tout n’est pas si rose sous les tropiques. Oui j’ai la chance d’être dans un cadre de vie incroyable mais tirer un trait sur une vie pour s’en créer une autre, loin de tout ce qu’on avait été jusque-là n’est pas si simple. C’est une sorte de deuil. Encore un. Cela fait d’ailleurs plusieurs mois que j’ai en tête un article sur l’expatriation. Je voulais l’écrire pour ma première année loin de Paris et puis je n’y arrive pas. Les mois passent, je l’ai toujours dans la tête mais c’est difficile de mettre des mots sur des ressentis, sur l’extrême bonheur que j’ai d’être prés d’un homme que j’aime sous le soleil mêlé à la nostalgie de ce que ma vie parisienne a été avant.

 

blog beauté pourquoi je blogue migration wordpress blogger ovh

 

Et c’est sans doute le manque de mon ancienne vie qui m’a fait allumer mon pc un jour pour chercher une plateforme de blog et qui m’a fait appuyer sur le bouton publier après avoir écrit mon premier article. Une partie de ces choses qui me manquent a trait à la futilité. Je pensais qu’en m’éloignant de tout ça, je me recentrerais sur l’essentiel mais j’ai compris que la superficialité faisait aussi partie de moi et que ça faisait du bien de vivre aussi avec légèreté. Alors, la sophistication parisienne me manque. Jamais il ne me serait venue en tête avant de sortir sans maquillage ou sans être lookée de la griffe aux talons alors qu’ici (et c’est une chance malgré tout) l’apparence n’a aucune raison d’être. Du coup ce blog me permet de continuer à être une parisienne superficielle (mais tellement sympa, et drôle, et vulgaire aussi ! Putain) et par ricochet, il m’a permis de rencontrer plein de gens formidables et cela répond aussi à un autre manque énorme, celui de mes amis. J’ai rencontré des gens bien sur cette île, certains que j’affectionne beaucoup mais aucun n’arrive à remplacer les amis que j’ai laissé derrière moi, tout ceux qui ont traversé avec moi ces moments difficiles et qui sont devenus ma famille. July cherche des amis… De l’extérieur, on peut s’imaginer que l’univers des blogs féminins est une jungle régie par la recherche de la gloire. Et pourtant, je n’ai jamais autant rencontré de filles adorables, modestes et intéressantes qu’ici. Personne n’a rien à prouver, on partage juste notre passion. Des rouges à lèvres, de la photo, du blogging… Peu importe. On aime ce qu’on fait et on aime échanger tout simplement.

 

blog beauté pourquoi je blogue migration wordpress blogger ovh

 

Au fil des mois, ni vu ni connu, ce blog m’a en quelque sorte servie de thérapie en me redonnant le goût de créer, l’envie de m’intéresser et de m’attacher aux gens. Je dis souvent que vos compliments me touchent ou votre gentillesse et ce n’est pas pour faire genre, c’est la réalité. La vie m’a rendue hypersensible et je dois composer avec ça. J’ai investi dans un reflex, j’ai repris mes pinceaux, je tague plein de jolies choses sur Pinterest. J’ai retrouvé un souffle créateur qui avait déserté depuis bien longtemps. Et surtout, j’ai retrouvé le goût des gens. Alors, je sais que ça peut paraître aberrant car pour beaucoup, notre génération ne fait que communiquer à un écran et pas à des vraies personnes et tout cela n’est pas de la relation humaine. Je suis passionnée d’informatique depuis des années, j’ai sévi sur des jeux en réseau pendant très longtemps et j’y ai rencontré des amis formidables que je côtoie “dans la vraie vie” et l’amour de ma vie. Je trouve qu’aussi paradoxal que cela soit, on est plus vrai derrière son écran car on laisse transparaître nos failles sans s’en rendre compte. Et cette année a été riche grâce à vous, toutes celles qui passent sur mon blog, avec qui j’échange des tranches de vie, des petits mots sur Insta, des fous rires sur Twitter et j’espère un jour un bon verre de vin à la terrasse d’un café.

 

Je pense que je vais m’arrêter là pour aujourd’hui car ça commence à dégouliner de niaiseries… La suite de l’article plus technique “Alors tu vas chez OVH, tu prends l’hébergement bidule truc…” n’a plus vraiment sa place ici et je préparais d’autres revues sur le sujet. Sur ce, je vous souhaite un merveilleux début d’année 2016 et surtout merci d’être là !

32 Commentaires

  1. 8 janvier 2016 / 10:16

    Coucou ma belle,
    Déjà toutes mes félicitations pour ton nouveau blog au look épuré, j’aime beaucoup beaucoup beaucoup !
    Ce n’est pas facile de changer complètement d’univers et de vivre loin de ce que l’on a toujours connu, même au paradis, et dans ces moments là c’est essentiel d’avoir un espace d’expression à soi.
    Je te comprend totalement sur l’aspect thérapeutique du blog, parce qu’il en est de même pour moi.
    En tous les cas je suis ravie d’avoir fait ta connaissance par écrans interposés, j’aime ton petit grain de folie 😉
    Bizous
    Séverine

    • 8 janvier 2016 / 10:23

      Coucou et merci mille fois pour ton petit mot qui me fait très plaisir. Déjà merci, je suis ravie qu’il plaise car j’y ai mis tout mon cœur et je suis contente du résultat, alors avoir des avis positifs, c’est que du bonus ! Je vois qu’on est sur la même longueur d’onde quant au blog, au pourquoi du comment et finalement, cette manière de l’appréhender me semble plutôt saine puisqu’on tisse du lien social plutôt que d’être en quête éperdue de gloire. Tu fais partie de mes jolies rencontres alors merci d’être là, et d’être toi. Plein de bisous et une merveilleuse année !

  2. 7 janvier 2016 / 08:52

    pleurnicheuse graveleuse alcoolique ? 😉 non ce n’est vraiment pas la 1ère chose qui me vient à l’esprit à la lecture de ton article … Quoique :p
    Cet article (tout comme celui de la miss trentenaire et quelques autres en fait) m’a vraiment touchée.
    La fin d’une année, le début d’une autre, ça donne envie de s’exprimer sur des choses sur lesquelles on ne se livre pas d’habitude. Remise en question ? peut-être
    mais être loin des siens, je sais ce que c’est et j’en souffre alors que je ne suis qu’à 700kms et que ça fait plus de 10 ans^^’ être tiraillée entre 2 sentiments : joie d’être avec l’amour de sa vie et déchirement d’être loin des autres. Mais à la différence de toi, j’ai la chance de pouvoir au moins voir ma famille tous les 2 mois à peu près (moins pour les potes) donc j’ai juste envie de te faire un gros calin “tu verras, on survit”
    Changer ses habitudes, son quotidien, ça crée un manque… et je comprends tout à fait que la thérapie bloguesque t’ait aidée!
    Après comme toi, je vois passer des “scandales”, des guéguerres et je suis, comme toi, perplexe. J’échange avec tout pleins de blogueuses (jeunes, vieilles, toussa toussa) et je ne ressens vraiment pas la même chose. J’ai l’impression d’évoluer dans une blogo parallèle faite de bisounours (parfois alcoolisés et parfois vulgaires hein les bisounours mais souvent avec des paillettes :p)
    Chacun de nos blogs est une part de nous et même si l’on ne se connaît pas IRL, qu’importe ? Nos échanges ne seraient sans doute pas aussi variées si on se voyait POUR DE VRAI tous les jours.
    Et, tu le sais, je ne suis vulgaire le plus souvent que dans ma tête de blonde mais PUTAIN DE MERDE, les niaiserie ça fait un bien 🙂
    Bisousssssssss <3<3

    • 7 janvier 2016 / 09:21

      Coucou ma belle et merci pour ce message trooopppppp mignon ! Je pense aussi que c’est l’ambiance Réveillon qui fait que le petit moulin tourne dans la tête et qu’on ait envie de se livrer un peu. Et puis, tu t’interroges sur ce que tu as fait de ton année, de ce que tu feras de la suivante. Éloignée de certains de tes proches, je vois que tu comprends bien de quoi je parle et finalement, deux mois ou deux ans, ça ne change pas grand choses en somme puisque le cœur du problème est le déracinement. Mais on est d’accord, on survit et puis, je sais bien que je ne resterais pas ici toute ma vie, qu’à un moment, il faudra que je retrouve ma pollution et mon stress parisien ! Oui, même le métro me manque, c’est dire… Pour le blog, le monde des bisounours me va bien aussi ! Mais juste les PUTAIN de bisounours qui sortent la tête de la salle de bain encore tout bourré de la fiesta de la veille et qui ont tenté de se faire un trait de liner… Oupssss ! 😉 J’espère bien qu’on aura l’occasion de se rencontrer dans la vrai monde et d’échanger même si, nos échanges n’en sont pas moins riches par écran interposé ! Plein de bisous ! Merci d’être là !

  3. 3 janvier 2016 / 19:49

    C’est vraiment beau de te livrer comme ça, en fait ton blog est une sortie de thérapie pour toi ! c’est vrai qu’on pense tout le temps que tu as une vis de rêve sur ton île mais j’imagine bien que cela a du être dure de tout lâcher de ton ancienne vie, le travail, surement la famille, tes repères ! J’espère qu’on t’aide à te sentir moins seule 🙂 Je suis bien contente que tu te sois lancée dans cette aventure ! des le débuts j’ai sentie le potentiel de ton blog j’y croyais 😀 je suis très contente de ton joli parcours ! ça évolue de jours en jours ! ton article n’est pas du tout nias ne t’inquiète pas au contraire ! Je ne suis pas hypersensible comme fille mais j’avoue que des fois quand je lis certains commentaires je suis toute émue il y a des filles comme toi par exemple que je n’ai jamais vu en vrai mais j’ai plus d’affinités avec vous qu’avec certaines de mes copines ou connaissances c’est dingue je pense vraiment que le fait de ne pas se voir n’est pas du tout un obstacle à l’amitié bien au contraire ça renforce notre désire de nous rencontrer !! je compte bien boire un verre de vin blanc ou rosé (parce que le vin rouge j’aime pas trop :D) si un jour je vais sur ton île ou si tu viens au pays basque sache que tu es la bienvenue avec ton homme ! Longue vie à ton blog et merveilleuse année 2016 ma Julie !
    Gros bisous <3<3

    • 4 janvier 2016 / 10:45

      Coucou ma belle. Je n’ai vraiment pas à me plaindre sur mon île à l’autre bout du monde. Déjà, parce que j’ai un toit sur la tête, que je vis avec un homme merveilleux et que mon cocon est paradisiaque. Seule, je n’aurais jamais quitté Paris qui est une ville qui fait partie de moi. Mais il était plus simple pour moi de m’habituer au soleil toute l’année que pour lui de supporter la folie parisienne. J’ai tout quitté à un moment où ma vie prenait un tournant qui me poussait au départ. Cette nouvelle vie parfaite auprès de lui a été possible car plus rien ne me retenait en France. Une superbe histoire est née de tragédie et n’a été possible que parce que des choses tristes sont arrivées avant. Mes amis sont devenus ma famille car malheureusement, la vie a fait qu’il ne me reste plus personne maintenant. Tu as toujours été d’une gentillesse incroyable. Je me répète mais c’est fou comme tu es empathique envers les autres et c’est pour ça que tu as autant de succès (je ne parle pas de blog, mais de blopines). Je suis entièrement d’accord avec toi, on est parfois plus proche de ses amis virtuels que des gens qu’on côtoie en permanence car finalement, sur le net, on se rapproche par affinités. Et promis, on se le boira ce verre de blanc, de rosé, et même plein de cocktails…Et on roulera sous la table. Et nos hommes seront navrés ! 🙂 Je te souhaite aussi une merveilleuse année 2016, une longue vie à ton blog et surtout, beaucoup de bonheur. Mille bisous !

      • 4 janvier 2016 / 13:51

        Ah mince je ne savais pas les raisons de ton départ, je me demandais souvent pourquoi tu étais partie de Paris je savais que tu avais suivis ton homme mais je ne savais pas pour le reste :/
        J’espère vraiment que tu es bien entourée de tes amis effectivement ils sont devenus ta famille ce que je comprends ! J’ai de la chance d’avoir mes parents et ma sœur alors je n’ose imaginer de ne plus avoir de famille ! ça me fait quand même beaucoup de peine pour toi même si avec le temps la vie reprend son court mais certaines blessures sont si profondes qu’elles ont du mal à cicatrisés ! Je te souhaite que le meilleur tu es une fille en or !
        ps: je ne suis pas si gentille que ça tu sais 😀 juste avec les personnes qui le méritent et qui sont humble et sincère 🙂 je t’embrasse fort <3

        • 4 janvier 2016 / 14:10

          Coucou, ne t’inquiète pas. Il n’y a pas de soucis. Personne n’est au courant hormis mes proches, ce n’est pas quelque chose que j’étale, c’est la vie qui est comme ça et comme je ne peux rien faire contre, et bien je fais avec. Ce n’est pas la raison pour laquelle je suis partie car mon chéri vivait déjà aux Antilles et j’ai choisi de le rejoindre. Mais ce qui s’est passé m’a permis de partir car je n’avais plus d’attache. Après, on est bien d’accord que ces épreuves transforment un caractère, le forgent avec le bon et le bon moins et je suis sans doute un peu folle et névrosée, mais au moins, je le sais ! :)) Tu es un amour ! Plein de bisous ma belle !

  4. Céline L
    2 janvier 2016 / 17:57

    Coucou ma belle,

    Quel bel article!! Même à des milliers de Kilomètres on a toujours une pensée pour toi. Nous te souhaitons une merveilleuse année 2016 avec tout plein de bonheur et à ton chéri aussi.

    Gros bisous

    • 3 janvier 2016 / 17:03

      Coucou poupoule ! C’est à chaque fois un plaisir de te voir ici. Tu es trop mignonne car vous me manquez vraiment beaucoup ! Je suis sûre que le retour sur Paris se passe bien et un jour, pas demain, ni après-demain mais un jour, on redeviendra tous parisien. 😉 Plein de bonheur à la petite famille. Je vous fais de gros bisous !

  5. 2 janvier 2016 / 13:52

    Moi, je trouve ça super que ton blog nous ait permis de te connaître.
    Continuons à parler ensemble de petites (et parfois grandes) choses, comme des copines.
    Bisous de belle année,

    • 3 janvier 2016 / 17:01

      Coucou ma belle. je suis ravie que mon blog ait permis de vous connaitre et toi en particulier. tu fais partie de ces jolies rencontres qui me donne envie de me donner un maximum sur mes articles et de papoter comme une pipelette. Alors merci ! Et bonne année. Plein de bisous !

  6. 2 janvier 2016 / 13:20

    Tu as eu raison de choisir de partager avec nous ces jolies choses plutôt qu’un article technique. Rien n’est niais dans ce que tu écris ou peut-être que je suis un peu niaise aussi ^^ Quel bonheur de lire tout ce que t’apporte ton blog. Il t’a permis de pouvoir exprimer toutes ces belles choses qu’il y a au fond de toi et pour moi ça c’est le principal. Moi, je suis très très heureuse d’avoir découvert ton univers et tout simplement de te connaître. Tu fais partie de mes meilleures rencontres bloguesques et j’espère vraiment vraiment vraiment un jour qu’on boira un verre de vin ensemble !! Gros Gros Bisous ma Julie !! <3

    • 3 janvier 2016 / 17:07

      Coucou ma belle. Et bien, bienvenue dans la team non pas des pleurnicheuses mais des niaises et c’est avec plaisir que je t’accueille les bras ouverts ! Tu es un vrai amour et ce que tu me dis me touche beaucoup car toi aussi, tu fais partie de ces merveilleuses rencontres et je suis sûre que, dans d’autres circonstances, on serait devenu “amies”, insupportables à boire des coups aux terrasses avant d’aller dévaliser les boutiques de make-up ! A l’autre bout du monde, c’est déjà un vrai plaisir de partager ces moments avec toi et promis, on s’organisera ça quand je viendrai en France ! Plein de bisous et encore merci !

  7. 2 janvier 2016 / 07:57

    Que beau billet! J’ai pris plaisir à te lire, tu es fidèle à toi-même et c’est cela l’essentiel.
    Ce nouveau blog est extra et te ressemble encore et toujours.
    Je te souhaite une belle année 2016 avec plein de jolies choses.
    Kiiiiiiiissssssssssssss

    • 2 janvier 2016 / 09:24

      Oh merci ! C’est super gentil. Je ne suis pas quelqu’un qui use d’artifices. Je suis avec vous comme je suis dans la vraie vie et c’est sans doute pour ça aussi que ces articles sont compliqués à écrire. Une très belle année 2016 à toi aussi et merci de faire partie de mon petit univers. Gros bisous !

  8. 2 janvier 2016 / 06:08

    Coucou Julie !
    Je suis ravie d’en apprendre plus sur toi à travers cet article, j’aime bien connaitre un petit peu la vie des blogueuses que je suis, ça créer une sorte d’attachement autre que le partage d’une passion commune. En tout cas je serais ravie d’en apprendre plus sur ta migration vers wordpress etc.
    Pleins de bisous !

    • 2 janvier 2016 / 09:19

      Coucou et merci de ton retour. Je suis tout à fait d’accord avec toi, lorsque tu connais un peu la vie des gens que tu suis, tu apprends à mieux les connaitre et cela créé un lien comme dans la vraie vie. Pour la migration, il faut que je finisse l’article mais il y aura beaucoup de lien vers des articles de blogueuses de talent en graphisme. Gros bisous et belle journée !

  9. 1 janvier 2016 / 17:13

    Qu’est ce que je suis contente que tu aies finalement rempli ton billet de “niaiseries” plutôt que de trucs (dont je ne doute pas un instant qu’ils soient forts intéressants !) qui vont me filer mal au crâne ! 😀
    Ces niaiseries, qui n’en sont pas du tout, j’ai bien tenté un tas de fois de te les demander dans un mail que je n’ai jamais envoyé…
    C’est vrai qu’on se livre bien plus facilement derrière nos écrans, mais lorsque pour ma part, je dois franchir une étape de plus, ça bloque…(et ça m’emmerde !)
    Alors merci, merci de t’être livrée, même un peu, même avec retenue !
    Cette âme artistique, tu l’as c’est indéniable, ça transparaît dans tout ce que tu proposes ici ou ailleurs et je suis heureuse pour toi que tu aies pu te retrouver.
    Tu as un univers auquel j’adhère (entre givrées on se comprend ! :D) et je ne demande qu’à voir la suite !
    J’en profite pour te souhaiter une belle et heureuse année, qu’elle soit celle d’une Julie créative et (encore plus ?) débridée !
    Gros bisous Julie <3

    • 1 janvier 2016 / 20:33

      Coucou poulette. Dès le début ton commentaire m’a fait marrer. Tu es plus niaiseries que codes html, comme c’est bizarre. Tu aurais du l’envoyer ton mail mais je comprends parfaitement. J’ai souvent hésité à t’écrire des petits mails et je me suis dit que tu allais me prendre pour une folle qui te harcèle. Se livrer face à l’écran, ce n’est pas le plus dur, le plus dur c’est de publier ensuite et de se dire que le monde entier pourra lire ça. Les gens bienveillants mais aussi ceux qui le sont moins. En tout cas, si un jour tu trouves l’envie de le faire, je serai la première à te soutenir. Je suis contente que mon univers te plaise et te parle mais on est d’accord, je pense qu’on s’est bien trouvé dans notre manière de penser, d’appréhender les choses et les gens et puis on est de la même génération, pas de celles qui “s’expose” sur la toile. En tout cas, je serai ravie de te rencontrer un jour. Et en attendant, je te souhaite une merveilleuse année 2016 qui, j’en suis sûre, nous réservera plein de belle surprises. Gros bisous et merci d’être toi !

  10. 1 janvier 2016 / 16:14

    Ce nouveau blog est vraiment beau ! J’ai hâte de voir la suite de tes écrits !

    • 1 janvier 2016 / 20:14

      Merci beaucoup. J’ai essayé de faire quelque chose qui me correspondait plus, un blog plus épuré et je suis ravie si le résultat te plait. Très bonne soirée et encore bonne année ! Bisous !

  11. 1 janvier 2016 / 16:05

    Une très belle année à toi 🙂 Je trouve ton post hyper touchant, c’est vrai qu’un blog apporte beaucoup, en tout cas le mien m’apporte aussi énormément, c’est une vraie petite bulle de bonheur. Bisous à toi !

    • 1 janvier 2016 / 20:16

      Coucou et merci d’être là. Je suis contente du retour sur ce post. Oui, on met une part de nous dans nos blogs. Très bonne année encore et une belle soirée ! Bisous !

  12. 1 janvier 2016 / 15:15

    Coucou !
    Wahou je suis super contente de lire un article comme ça car cela me permet d’en apprendre plus sur toi ! Mais en fait tu habites où du coup ? xD
    Je trouve que tu as une sacré facilité à écrire ce que tu penses sur le papier…chose que je n’arrive pas du tout à faire xD !
    En tout cas ça me fait très plaisir d’en apprendre un petit peu plus sur toi merci 😀
    Bisous ma belle et bonne année !

    • 1 janvier 2016 / 20:26

      Coucou et merci pour ce retour très positif sur cet article pas si simple à écrire même s’il l’a été plus que mon article sur l’expatriation. Je comprends bien, ce n’est vraiment pas évident de se mettre face à soi-même puis ensuite de réussir à lâcher ces infos sur la toile… J’ai quitté Paris pour les petites Antilles, Saint-Barthélemy exactement. Mon amoureux vivait là-bas et je suis partie le rejoindre. Merci de ton gentil mot et une très belle année ! Des bisous !

  13. 1 janvier 2016 / 14:35

    Bonne année à toi aussi July! Qu’elle fasse que tu te dévoiles à ton rythme et que ton blog t’apporte autant qu’à nous…

    • 1 janvier 2016 / 20:17

      Coucou Esthelle, je me lance doucement et clairement, ce blog m’apporte beaucoup. Je pense qu’il est important pour nous toutes car bloguer demande un investissement de dingue et ça ne peut être fait que par passion. Gros bisous et encore bonne année !

  14. 1 janvier 2016 / 13:31

    Whoauou, c’est toi qui va me faire chialer aujourd’hui ! On s’est bien trouvées toutes les deux “pleurnicheuses graveleuses” !
    Merci pour cette tranche de vie, en toute sincérité. C’est exactement ce que j’aime retrouver quand je te lis : tu es une créative et j’admire cela, moi et mes deux mains gauches, tes maquillages sont des oeuvres d’art, tu as vachement travailler ta bannière, le design de ton blog, bref des trucs qui sont à 100000 lieues de moi mais qui pourtant me parlent et me touchent.
    Tu n’as débuté ton blog qu’en mars et tu as bien “poussé” tu proposes des articles de qualité, pas du tout “show off”, ta générosité et ta simplicité transparaissent dans tous tes écrits… Bref, tu m’as foutu la larmichette et c’est quand tu veux le verre en terrasse ou les pieds dans l’eau d’ailleurs.
    Mille bisous ma Juju et encore meilleurs voeux.
    <3

    • 1 janvier 2016 / 20:23

      Coucou. Lol ! Les pleurnicheuses graveleuses, ça me semble un super nom de team ça et ça nous va comme un gant ! Tout d’abord merci, merci d’être là depuis des mois, de ta bonne humeur et aussi, de ta sincérité. Merci aussi de me soutenir dans ce que j’essaye d’être sur le blog, moi-même tout simplement sans prétention et avec mes cicatrices. Je suis contente que mon côté créatif ressorte, je ne m’en rends pas compte mais je me rends compte par contre que mon côté obsessionnelle psychorigide ressort bien. Pas une ligne qui dépasse, pas une photo de la mauvaise taille. Mon homme pense que je suis folle ! Mdr ! Bon allez, range tes mouchoirs, on va arrêter de chialer en 2016 et je t’attends en vacances sur mon île car pour commencer les pieds dans l’eau, c’est plutôt pas mal. Pas de verre de vin, on s’attaquera directement aux cocktails. Plein de bisous et encore bonne année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

July In The Sky, le boudoir d'une parisienne exilée

Suite à votre inscription à la newsletter, vous recevrez un mail de confirmation. Tous les dimanches, vous trouverez dans votre boîte mail, les dernières revues beauté et photographie, des bons plans shopping et de nouveaux freebies et des conseils pour bien débuter un blog.

Le blog July In The Sky recueille vos données afin de traiter votre de demande. Les données requises sont nécessaires pour le suivi de votre demande. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motif légitime, à l’utilisation de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droits sur vos propres données. Pour en savoir plus, merci de consultez la rubrique Gestion des données personnelles des mentions légales.